Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 octobre 2010 4 28 /10 /octobre /2010 18:03

Tadaaaaam, voici les photos de la classe version définitive (aux retouches de peinture près...).

Pour choisir la couleur, je me suis replongée dans les écrits d'Hélène Lubienska, en particulier ce qu'elle disait du "silence des yeux". En effet, ce choix de la couleur dans l'environnement des enfants n'est pas neutre & peut aussi entrer dans la pédagogie. Depuis Maria Montessori, nous ne pouvons ignorer que tout est pédagogie, & particulièrement l'ambiance de travail !

 

Je ne vais pas citer tout le texte, un peu long & si riche, dont je recommande bien sûr la lecture, mais je ne résiste pas à vous soumettre un petit extrait :

"la pénombre repose, apaise et favorise le recueillement".


Hélène Lubienska fait un parallèle entre le bruit matériel & le bruit des images (& de la lumière en général). Par là, ce qu'elle dit du silence au niveau sonore s'applique aussi au niveau visuel : nous pouvons vivre dans un silence visuel.

 

Ne nous y trompons pas : Hélène Lubienska ne propose pas de vivre dans le noir, pas plus que dans "un silence qui serait un mutisme", mais plutôt dans une ambiance à l'éclairage indirect, sans violence pour les yeux, qu'elle nomme "pénombre".

 

 

Armés de ces éléments, nous avons repris les éclairages indirects déjà en place, afin de favoriser une lumière plus tamisée.

Pour les murs l'idée d'une couleur qui capte la lumière sans la renvoyer s'est imposée, & donc en bonne logique le gris (couleur que j'aime beaucoup aussi en écriture, comme vous avez pu vous en apercevoir ici).

Dans notre classe, nous sommes donc très loin des choix actuels de murs de classe au blanc éclatant, qui réverbère crument la lumière d'éclairages puissants (LED, halogène...). Dans ces environnements très éclairés, les yeux des enfants ne s'obligent plus à regarder, ils sont bombardés de lumière vive, dont on sait les effets sur les nerfs, & accessoirement sur la cornée.


                                IMG_5038.JPG

 

Dans la pénombre décrite par Hélène Lubienska, l'enfant accommode son regard tant sur le plan physique qu'intellectuel. Le regard s'éduque déjà. Quant à la douceur ambiante, espérons qu'elle influera sur chacun. 

Du coup, les volumes même de la classe semblent différents, plus concentrés, & les arrêtes des murs se sont adoucies. La lumière du jour est plus douce, ça compte quand on est plein Sud. 

 

IMG_5041.JPG

 

Les rideaux sont incontournables pour favoriser la pénombre: le tissu s'est imposé, au motif de lignes Seyes. 

 

 

 

                                                                                IMG_5043.JPG

Partager cet article
Repost0

commentaires